MHsD in the appStore
 

AU SUJET DU MUSÉE

Lorsque en 2003 la décision a été prise de construire un nouveau complexe scolaire près de la Kluuster et ainsi de reconstruire les structures existantes à partir du sol en place, il fallait trouver un nouvel emplacement pour le Musée des mosaïques romaines, qui se trouvait dans la cave de la vieille école. L'objectif principal était donc de créer un nouvel hébergement pour les mosaïques romaines. 

Ainsi, le Conseil communal a décidé d'acheter deux maisons dans le centre-ville, dont l'emplacement était excellent : à coté de la galerie, en face de l'église Saint-Laurent et de sa crypte, classées comme monuments historiques. Au cours des premières transformations il s'est rapidement révélé que les deux maisons étaient assez délabrées. Après révision des plans la décision fût prise de construire un nouveau bâtiment.

Par conséquent, le concept a dû être reconsidéré : si, pour le premier projet, l'accent portait uniquement sur trois mosaïques romaines, une équipe de professionnels élaborant le concept muséologique et muséographique s'est vite rendu compte qu'il ne suffirait pas de raconter la riche histoire de la ville de Diekirch seulement à travers les mosaïques. De ce fait, pour avoir un musée plus complet, une seule mosaïque devrait servir de high-light du musée. Le choix a été facile : la mosaïque « du lion » n'était pas complète, la partie avant du sujet principale faisant défaut et la mosaïque de l'abside n'étant pas en possession de la municipalité. Ainsi, la mosaïque avec l'image des masques devinettes est maintenant considérée comme la pépite de l'exposition. Aujourd'hui, toutes les trois mosaïques sont la propriété du Musée national d'Histoire et d'Art (MNHA), qui a également entrepris les travaux de restauration.

Ce « vidage » fournit donc la possibilité de présenter en grande partie le passé de la ville débutant à la préhistoire jusqu'à aujourd'hui. La reconstruction se fait parfois avec précision, mais parfois aussi avec une certaine réticence, en raison du manque de données. Les habitants de Diekirch ou encore tous ceux qui s'intéressent à l'histoire régionale retrouveront dans chaque salle un sujet précis tiré de l'histoire locale ou régionale, mais ceci toujours situé dans un contexte national. En outre, un aperçu de différentes méthodes scientifiques montrera les démarches à faire au cœur des recherches.

L'emplacement du musée est très avantageux. D'abord, il permet aux visiteurs d'avoir une vue plutôt inhabituelle de la façade sud de l'ancienne église Saint-Laurent ainsi que de sa crypte de l'époque médiévale. En outre, le musée, jumelé à la galerie, offre des ateliers, des expositions temporaires en plus de l'exposition permanente.